ON MURMURE EN FAMILLE DES ALLIACÉES

Avril ensoleillé gorge les pousses, les tiges, les feuilles, d’une chaleur bénéfique.
Ail, oignon et échalote s’épanouissent en chœur. Ils parlent ensemble ce langage qui s’enracine dans l’hier du vivant.
Alliacées
Prêt d’eux, chou Kale et tomates profitent.Chou Kale et tomates
M.
Publicités

2 réflexions sur “ON MURMURE EN FAMILLE DES ALLIACÉES

Un mot à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s