SENTIENCE ENTRE EN JUSTICE — LA BD DE DAVID VOLPI ET TYEF — TOME 2

sentiencet2-1SENTIENCE « JUSTICE » — LA BD DE DAVID VOLPI ET TYEF
« Choisis la pilule bleue et tout s’arrête, après tu pourras faire de beaux rêves
et penser ce que tu veux. Choisis la pilule rouge : tu restes au Pays des Merveilles
et on descend avec le lapin blanc au fond du gouffre. »
Morpheus in The Matrix

sentiencet2-0

   L’épopée fantastique de Lucas — le héros de la trilogie Sentience — continue.
sentiencet2-2
   C’est en main propre avec une dédicace originale que David Volpi nous a remis, lors de la Vegan Place du 17 décembre, le tome 2 tant attendu de cette bande-dessinée haletante dont il faut dire de suite à sa décharge, à l’instar du premier tome d’ailleurs, qu’il se lit beaucoup, mais alors : beaucoup trop vite. Quoi ! il semblerait que le format de Sentience soit tout ce qu’il y a de plus normal. Si la lecture vous en file entre les mains c’est que ce défaut d’être vite terminé c’est en fait une qualité ! Vous êtes captivé !sentiencet2-4
   Une grande qualité toujours. Tyef qui réalise les planches et vignettes sur le scénario de Volpi ne l’a pas trahi pour cette suite où les métamorphoses du héros trouvent sous le récit de l’un et le coup de crayon de l’autre une place nouvelle où rebondit l’intrigue et où les personnages se dévoilent et les rapports de force se rééquilibrent peu à peu.
   Notre petit doigt nous dit que de l’éditeur a mis le paquet pour améliorer encore la coloration et le confort de lecture, et c’est toujours dans un milieu suburbain sombre que jaillissent flots ou aplats de couleurs superbes — et sobres — se mariant idéalement à l’écriture et à l’encrage de l’ensemble, gagnant en teneur et en brillance.
sentiencet2-3   Sentience, c’est pour nous un savoureux mélange un brin anachronique qui parvient avec rythme et intelligence, à vous faire traverser ce miroir d’ordinaire sans tain où l’on abuse des animaux innocents — pour que sentience fasse prendre conscience (de la dystopie folle dans laquelle nous vivons), dans un style très « revival années 80 » qui, s’il est aussi dans l’air du temps et correspond aux goûts de l’auteur et satisfera ceux d’un large public, n’est pas sans apporter un souffle nouveau dans ces aventures de teenager et de savants fous et, mine de rien (mine de crayon !), flirte avec l’univers d’un H. G. Wells ou d’un Zemeckis, et de ce point de vue c’est tout à fait plaisant. Et le dire, si l’on ne se trompe pas, n’est que justicesentiencet2-6
   Enfin, si des questions du premier tome trouvent ici quelque réponse, ou début de réponse, d’autres viennent s’ajouter ou gagner en suspens et il faudra, continuant le combat pour les animaux, patienter jusqu’à la fin 2017 pour que le dernier opus, le tome 3, nous délivre — et peut-être — les animaux avec nous.
   K&M

sentiencet2-5

   David Volpi reverse 50% de ses droits d’auteur de ce tome à L214.
   Voir YIL Editions.
Publicités

Un mot à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s