NOKDU-JEON

Cette recette n’aurait pas dû exister. Seulement voilà, j’ai trouvé un paquet en épicerie asiatique, de ce qui me semblait être du soja jaune (c’est vrai que les grains étaient un peu plus petits, mais bon…) pour faire mon lait et ensuite mon tofu soyeux maison. À l’étape du caillage au citron, il ne s’est rien passé, mais vraiment rien. C’est pas grave, me suis-je dit, je filtre quand même, on verra bien… on verra que c’est resté sous forme de purée jaune (la couleur très jaune aurait dû me mettre la puce à l’oreille) épaisse qui ne passait pas au travers du chufamix. C’est à ce moment précis et tardif que j’ai décidé de vérifier sur le paquet : « haricots mungo » pas soja, c’était marqué. Je me retrouvais donc, après avoir salopé mon évier et ma gazinière (quand je fais cuire des légumineuses dans l’eau, il y a toujours un moment où la mousse déborde, allez savoir pourquoi) encore avec 400 g de ces foutus haricots. Rapidement en cherchant sur le net, je suis tombée sur des recettes coréennes de crêpes. Car en effet, ces petits haricots mixés avec de l’eau permettent de faire une pâte à crêpes (plutôt des pancakes en fait) sans casser d’œuf. Et ça, j’aime. Donc voici ma version de cette recette pas prise de tête et super sympa car on mange ces galettes épaisses avec des baguettes et on les trempe dans une sauce façon « sauce nem ».
INGRÉDIENTS (POUR ENVIRON 12 PIÈCES) :
Pour les Nokdu-jeon :
– 300 g de haricots mungo décortiqués (en magasin bio marque Celnat ou en épicerie asiatique) trempés une nuit dans de l’eau
– 150 ml d’eau
– 150 ml de crème de coco
– 1 petite CC de sel
– 1 bouquet de ciboulette hachée
– 70 g de pois gourmands coupés en morceaux
– 70 g de champignons shitakés émincés
– 1 CS d’huile de sésame
– 1 gousse d’ail hachée

Lire la suite

Publicités

OBJET CRITIQUE NON IDENTIFIÉ (VIDÉO)

   Un livre à ne pas lire ?
  Le livre noir du véganisme.
   Erratum : entre-temps une personne fort peu instruite sur la question a laissé un commentaire positif sur Amazon. Un commentaire qui à lui seul vaut le détour !
   K&M

 

 

 

 

 

VA COMPRENDRE — OU ANIMAUX SAUVE QUI PEUT — DÉLIVRANCE ET ANNIHILATION

   Va comprendre !
   C’est un exemple parmi tant d’autres, on ne vise personne…
…mais à peu près tout le monde.
   Sur le site de France Info, il y a des rubriques. L’une d’elle est : Bien-être animal. Sympa ! Super ! Oui mais. S’agit-il de savoir si les animaux sont bien, se sentent bien ? S’agit de savoir, pour nous, ce que signifierait « être bien un animal » ? Ah… on voit que la nuance déjà en perd quelques un-e-s en route.
   On s’explique avec une sorte de rébus strictement visuel. Ou le savant mélange des causes et des effets montre l’excellence de l’absurdité commune humaine et sa normativité.
On vous laisse juger de la présentation des faits et, une énième fois, de la banalisation du mal.
Ah mais ça pour sûr maintenant : l’animal est délivré. […]
K&M

 

GOULASCH

Quoi il fait chaud ?
Sachez qu’il n’y a pas de saison pour que vive le goulasch, au fond pas de saison parce que c’est juste super bon !
INGRÉDIENTS (POUR 6 PERSONNES) :
– 200 g (poids sec) de médaillons de protéines de soja texturé réhydratés dans du bouillon de légumes (bouillon à conserver) et égouttés
– 3 beaux oignons coupés en fines lamelles
– 2 CS d’huile d’olive
– 2 belles CS de paprika
– 1 CS de vinaigre de cidre
– le zeste et le jus d’1/2 citron
– 1 gousse d’ail hachée
– 2 CS de concentré de tomates
– 80 cl de bouillon de légumes (réutiliser celui des PST et le rallonger si besoin)
– 1 pincée de cumin
– sel Lire la suite

SUPER FICTION POUR MONTER EN CRÊTE — SELON « DIEU-DENIS OU LE DIVIN POULET » PAR ALEXIS LEGAYET — BONNE PLUME

SELON « DIEU-DENIS OU LE DIVIN POULET » PAR ALEXIS LEGAYET — BONNE PLUME

 

 

(Israël) :  « Cette pseudo-« première nation végane » reste l’un des pays au monde qui consomme le plus de viande, notamment de poulet… »
p.49 in Lettre ouverte aux mangeurs de viandes qui souhaitent le rester sans culpabiliser. Pourquoi les végans ont tout faux ! — Paul Ariès (2019)

 

« Imaginez les dégâts maintenant. (1967) À perte de vue des hangars a poulets, fierté économique de la région, couvraient ce qui jadis fut un bocage aux haies pleines de nid. J’ai eu envie de vomir. »
p.43 in De viandard a végane — Bruno Blum (2017)

 

(En France) : « 83% des poulets sont élevés de façon intensive. »
p.51 in Qui sommes-nous pour traiter ainsi les animaux ? — Marie-Pierre Hage (2018)

 

« […] il m’arrive encore de craquer pour un poulet rôti au restaurant ou chez des amis. »
p.14 in Lettre ouverte aux animaux (et a ceux qui les aiment) — Fréderic Lenoir

 

 

   Ah ! qui n’a pas entendu parler du coq qui, chantant comme tout coq sait le faire au lever du Soleil, s’est vu devoir ester en Justice — pauvre Maurice — se faire voler dans les plumes par ouï-dire que ce manant serait par trop bruyant ?! Si encore Maurice avait clapé tous les marrons-suisses on aurait compris, on aurait même témoigné tiens ! Mais là vraiment, au pays du cocorico-soleil-levant, quoi de plus-pire pour assombrir nos estivales questions ?
  Un procès ! c’est un procès ! un procès d’animal comme au Moyen-âge. Madame ou Monsieur le/la Juge, avant de statuer ne voudriez-vous pas entendre parler des travaux de Bernie Krause sur la bioacoustique ? Il serait bon, en effet, avant d’enduire le pauvre gallinacé de goudron et de lui faire connaître l’opprobre, de savoir ce qu’on risque de ne plus jamais entendre. Bref, nous ne sommes pas là pour remplacer le tribunal de La Rochelle ni pour nous fâcher contre ces personnes de l’Île d’Oléron qui ne supportent plus la « nature » et rêvent d’un impossible — et mortel — calme.

Lire la suite

AUBERGINES FARCIES « VOILÀ L’ÉTÉ »

INGRÉDIENTS (POUR 4 PERSONNES EN ENTRÉE OU 2 PERSONNES EN PLAT) :
– 4 petites aubergines
– 30 g de tomates séchées (à réhydrater 2 H dans l’eau)
– 1 moyenne tomate
– 100 g de tofu au basilic (marque Taifun)
– quelques brins de basilic frais hachés
– 1 gousse d’ail hachée
– huile d’olive
– fleur de sel
– poivre

Lire la suite

COLOMBO TOFU-ANANAS

INGRÉDIENTS (POUR 4 PERSONNES) :
– 500 g de tofu ferme coupé en dés de 1 cm
– 340 g de tranches d’ananas au sirop coupées en morceaux (équivaut à une boîte de conserve)
– 15 cl de jus d’ananas (prélevé de la boîte de conserve)
– 2 CS de poudre à colombo
– 1 belle gousse d’ail hachée
– 3 CC d’huile de tournesol
– 3 CS d’huile de coco
– sel, poivre
– quelques herbes fraîches ciselées pour la décoration (aneth, coriandre, persil…)

Lire la suite