WOLFF ÉMEUTIER — SUR L’ILLUSOIRE CONSERVATISME DES « TROIS UTOPIES CONTEMPORAINES » D’UN PROFESSEUR À LA RETRAITE

SUR L’ILLUSOIRE CONSERVATISME DES « TROIS UTOPIES CONTEMPORAINES »

 

 

« […] manger et ravager se révèlent parfois des synonymes. C’est une question de point de vue, de conflit d’intérêts. »
Ivana Adaïm Makak in Les Limites du vivant (collectif), p.116

 

« Mais qui nous dit que l’être et la valeur doivent nécessairement être au service des besoins et des exigences de commodité d’un « entendement » qui schématisent en vue de fins pragmatiques ? »
Max Sheller, Nature et formes de la sympathie, p.343

 

« […] que me vaut mon humaine condition si je ne suis pas capable d’en appliquer les prérogatives et les devoirs, c’est-à-dire la connaissance du mal. »
Jane Sautière, Mort d’un cheval dans les bras de sa mère, p.141

 

 

   Utopistes bonjour !

 

   Plutôt que recenser le livre de ce traître de Mauricio Garcia Pereira, vil pleutre qui s’émeut pour quelques milliers de veaux pas finis extirpés in utero des corps pendus de leurs mères dans les abattoirs (Ma vie toute crue chez Plon, 2018) — on a voulu changer de son de cloche et aller voir ce qui se dit dans le chaud terrier de la rue d’Ulm où l’on peut encore sévir — pardon : enseigner, lorsque l’âge de la retraite a sonné et qu’un acte de présence à distance s’appelle un « éméritat ». Émérite des tartes à la crème de soja dans la g***** oui !
   Bref. Ce qui nous intéressera dans ce triple essai de Francis Wolff, professeur spécialiste de philosophie ancienne et non d’éthologie, de biologie ou de droit (vous saurez dans une prochaine diatribe pourquoi on dit ça), ce sera par-dessus tout sa vision de l’animalisme tel qu’il le donne à penser à son crédule lectorat en faisant de son mieux pour discréditer le mouvement de la libération animale. Wolff animali lupus est les gars, tenez-vous le pour dit ! C’est un désenchanteur et il rôde le spécimen ; …attention : sous les moustaches les crocs !

Lire la suite