CH’TI BILOUTE NOUS PREND POUR DES COURGES — AUTOUR DE « LA CAUSE VÉGANE. UN NOUVEL INTÉGRISME ? » DE FRÉDÉRIC DENHEZ — MÉCHANT VRAI FAUX SYMPA MAIS PAS TROP […]

CH’TI BILOUTE NOUS PREND POUR DES COURGES — AUTOUR DE « LA CAUSE VÉGANE. UN NOUVEL INTÉGRISME ? » DE FRÉDÉRIC DENHEZ
« Mais quand on y songe c’est stupéfiant comme l’esprit humain peut s’épanouir à l’ombre de l’abattoir ! Comment — pour ne point parler de toute poésie — pas assez loin des parcs à bestiaux pour échapper tout à fait au relent de la gargote de demain, des gens peuvent vivre dans des caves la vie des vieux alchimistes de Prague ! »
p.167 in Au-dessus du volcan, Malcolm Lowry (1947)
« Il aura fallu des siècles de lutte pour obtenir la grâce d’un abattage rationnel. Mais rien ne prouve que nous n’améliorerons pas notre position dans les siècles à venir. »« Mangez, ceci est mon jambonet voici mes tripes et buvez mon boudin avant qu’il coagule. »
p.86 & p.93 in Stratégie pour deux jambons, Raymond Cousse (1978)
« Le droit à la révolte est intangible. À chaque obstacle qui entrave la vie, il faut y recourir. Révolte ! crie le papillon rompant le cocon qui l’emprisonne. Révolte ! crie le nouveau-né en déchirant les entrailles maternelles. Révolte ! clame enfin le peuple soulevé pour écraser tyrans et exploiteurs. La révolte, c’est la vie ; et la soumission, c’est la mort. »
(d’après Ricardo Flores Magón, revue Regeneración, 1910) p.345 in Désirer Désobéir. Ce qui nous soulève, 1, Georges Didi-Huberman (2019)
   On vous l’avait promis dans un post Facebook : on n’allait s’adonner début 2020 à un pur acte masochiste — faire offrande de nos êtres et nos âmes quoi — de manière totalement désintéressée, gracieusement, comme qui dirait pour faire avancer la science, en lisant et commentant le bouquin de Frédéric Denhez intitulé La cause végane. Un nouvel intégrisme ? paru le 3 octobre dernier. On voulait savoir si son auteur était sorti de sa période pataphysique qui lui avait valu des réactions hostiles sur la toile de la part des véganes, soucieux-ses de donner une si belle image de mouvement de libération animale… D’emblée vous présenter nos excuses pour ce retard par rapport à la sortie du bidule — excuses aussi à F. Denhez, notre accès à la littérature en général s’étant amoindri, il faudra apprendre à patienter pour lire nos si fabuleux articles, nos merveilleuses chroniques, nos billets d’humeurs terribles qui vous font craquer, ruminer, rugir, et autres verbes du troisième groupe, voire faire de la délation… bref. En parlant de troisième, Denhez étant le tierce-larron de la tribune écrite avec la Grande Porcher et notre ami Paulo, on ne pouvait ignorer ses travaux. Alors les végétos ? Vous voulez savoir à quelle sauce piquante ce chroniqueur TV, web, radio, conférencier et animateur de débats vous a cuisiné-e-s ? Suivez-nous, et avec Denhez, apprenez-en plus sur vous-mêmes et votre dangereuse doctrine ! Lire la suite

QUE MILITER EST ÉDUQUER ET INVERSEMENT — UNE JOURNÉE AVEC 269LIFE LIBÉRATION ANIMALE ET VEGAN FOLIE’S — LES DROITS DES ANIMAUX HONORENT NOS ENFANTS

QUE MILITER EST ÉDUQUER ET INVERSEMENT — LES DROITS DES ANIMAUX HONORENT NOS ENFANTS
   Samedi 10 décembre, à l’occasion de la célébration de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme adoptée à Paris au Palais de Chaillot en 1948 par 58 États Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale, nous avons décidé de répondre présents aux côtés des 269Life Libération Animale — Tiphaine Lagarde et Ceylan Cirik — devant l’Assemblée nationale pour faire savoir notre volonté de voir accordés aux animaux les droits qui leur reviennent.dscn5792
   Paris revêtait ce jour-là une étole de frimas brumeux qui n’a pas découragé environ deux cents militan-t-e-s bel et bien là pour soutenir les valeurs antispécistes et progressistes défendues par Tiphaine dans un vibrant discours qui trouve à la fois son essence et sa transcendance dans cette formule qui dit qu’il faut que « ces trois mots ne soient pas vains : liberté, égalité, fraternité. »dscn5785
   C’est avec beaucoup d’émotion et de détermination que Tiphaine et Ceylan ont animé ce rendez-vous, et dans la tenue douloureuse qui les habite toujours, où toutes et tous donnèrent tantôt dans le recueillement silencieux, tantôt dans la voix qui porte et transpercent ensemble les murs en pierre de taille de l’Assemblée nationale afin qu’y résonnent longtemps l’appel des sans-voix relayé par les véganes de France. Des personnes sont venues parfois tout spécialement de très loin pour participer à cet événement qui, même s’il n’a pas rassemblé autant de monde qu’on pouvait l’espérer, a été à notre avis un très grand moment symbolique. Lire la suite