DE L’ÉVOLUTIONISME CHRÉTIEN OU LE NOUVEL HUMANISME NAISSANT — D’APRÈS LECTURE DE « L’ÉGLISE ET L’ANIMAL » D’ÉRIC BARATAY

DE L’ÉVOLUTIONISME CHRÉTIEN — D’APRÈS LECTURE DE « L’ÉGLISE ET L’ANIMAL » D’ÉRIC BARATAY maxresdefault
« [L’animal] Il est à la fois un domestique donné par Dieu et un missionnaire encourageant ses maîtres à penser à lui et à rester dans la bonne voie. »
In L’Église et l’animal, p.81
« La Vie fonctionne à l’inverse du second principe de la thermodynamique. »
Edgar Morin (à propos du darwinisme) in Introduction à la pensée complexe, p.132
Je ne demande pas quand finiront ses jours
Une place de choix dans les divins séjours
Mais dans un coin obscur, loin du cliquant des fêtes,
Le silence et la paix au paradis des bêtes.
Poème de Luce Vincent Marty,
adhérente pro-animale d’une association catholique, fin des années 80
cité dans L’Église et l’animal
L'eglise et l'animal   Dans son Histoire mondiale des sciences (1988), Ronan Colin évoque ce qu’on peut voir comme des prémisses au darwinisme quand Empédocle parle de l’« évolution » de l’univers, de la création des animaux, etc. : « Il croyait qu’à l’origine différentes parties d’animaux — des membres et des organes — se formèrent et qu’elles s’assemblèrent par la suite. Aux premiers âges il en résultat la création de monstres, d’où les légendes à leur sujet, mais ces monstres n’étaient guère adaptés à leur environnement et ne pouvaient survivre ni se reproduire. Par la suite cependant, des formes satisfaisantes, en harmonie avec leur environnement, surgirent : elles réussirent à engendrer des petits et, de ce fait, elles survécurent. » (p.113 in op. cit.) Il s’agit d’une vision bien entendu pré-anthropocentriste dans le sens de la domination de l’Homme sur l’animal-ité telle qu’elle s’est construite et exercée à l’encontre des animaux dans le monde occidental chrétien, avec ses hauts et ses bas pour les animaux… Histoire des sans-voix qui nous parle de nous, mieux sans doute encore que toute autre forme d’historiographie. Éric Baratay, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Jean Moulin Lyon 3, a adjoint cette année à ce long travail de recherche durant les années 80 et 90 publié la première fois en 1996, une annexe sur les deux décennies écoulées depuis, où l’on voit que le statut de l’animal a fortement évolué dans le monde chrétien, même si, comme souvent, la France est à la traîne sur la question. L’occasion ici de partager sur cette Histoire en images à partir d’extraits de cet excellent essai qu’est L’Église et l’animal que nous vous invitons vivement à lire.

Lire la suite