L’ESPRIT FRAPPEUR — PETIT THÉÂTRE POUR THOMAS LEPELTIER, D’APRÈS « LES VÉGANES VONT-ILS PRENDRE LE POUVOIR ? »

L’ESPRIT FRAPPEUR — D’APRÈS « LES VÉGANES VONT-ILS PRENDRE LE POUVOIR ? » DE THOMAS LEPELTIER

 

« Je me sers des animaux pour instruire les hommes. »
Jean de la Fontaine (1621-1695)

 

« Retracer l’essor de l’animal humain au cours des trois derniers millions d’années permet de mieux marquer l’inversion du mouvement récemment amorcée. »
p.635 in Le troisième chimpanzé — Jared Diamond (1992)

 

« Je m’assieds sur une chaise, me laisse tomber plutôt car tout à coup je pense avec accablement à notre planète en souffrance — oui, c’est le mot, ils souffrent tous, l’étang, les arbres, les insectes et les bêtes, comment en sommes-nous arrivés là ? »
p.150 in « Merlin » dans Nous sommes à la lisière — Caroline Lamarche (2019)

 

L’ESPRIT FRAPPEUR
Courte pièce de théâtre en trois actes très brefs
d’après Les véganes vont-ils prendre le pouvoir ?
de Thomas Lepeltier
   Les trois actes se déroulent dans un même lieu, avec les mêmes personnages ou presque. La scène : un terrain vague d’Ivry-sur-Seine où était autrefois implanté un abattoir. Les personnages principaux : des amis qui cherchent à investir leurs économies dans un projet de ferme immobilière parisienne pour redonner ses lettres de noblesses à l’élevage traditionnel. On ne connaît pas leurs noms mais juste leurs initiales. Il y a A. F., J. P., R. E., D. L., F. W., J.-P. D. et P. A. Passeront par-là le Végano-sceptique et enfin l’Esprit Frappeur et le Maire d’Ivry.
*
ACTE I
   Arrivés sur les lieux de leur projet, les amis forment un singulier conciliabule au beau milieu du grand terrain vague. Alentour d’immenses fosses ou mottes de terres. Quelques engins de chantiers. Quelques pans de murs de briques en ruines. Aux limites du terrain, des grillages ou des panneaux en métal graffés et tagués abondamment. Tandis qu’ils devisent sur leurs ambitions un des amis laisse tomber d’une des poches de son blaser un petit livre à la première de couverture colorée.
J. P. : Qu’est-ce que c’est… mais ! (se penchant plus prestement que le propriétaire du bouquin pour le ramasser) Tu lis ça toi ?

Lire la suite

Publicités

« ARTS ET CAUSE ANIMALE » : UNE CONFÉRENCE — UN LUNDI SOIR AVEC VEGAN FOLIE’S

 

Conférence 21 mars 2016
   Profitant de notre semaine de congés, nous nous sommes rendus à Paris hier soir afin d’assister à l’une des conférences organisées par Vegan Folie’s dont le thème était « Arts et cause animale ».
   Nous sommes arrivés vers 18h30 rue Leopold Bellan devant l’Espace Jean Dame. LàSandwich Vegan Folie's commençait de se mettre en place des tables afin que les participants puissent prendre des forces. Nous nous sommes régalés d’un bon sandwich crème d’avocat tomates séchées et tofu fumé (il y a avait aussi les fameuses pâtisseries Vegan Folie’s). Sur ce, nous avons pu saluer Céline Naissant, David Volpi et Rosa B. tables conférenceIl y avait là également Ludovic Sueur que nous ne connaissions pas encore… Nous voilà prêts pour la lecture de la pièce « Peau de vaches » tout en en écoutant la bande son de Stéphanie Valentin. Étant donné que Rosa B. ne souhaite pas être prise en photo, c’est sa doublure BD qui s’est elle-même proposée pour la dédicace. Si si… Le scénariste de « Sentience » David Volpi était présent tout comme à la dernière Vegan Place. Nous ayant reconnus […] il a voulu nous faire une dédicace. Vraiment, on ne pouvait pas refuser.Dédicace D. Dolpi
Quand Volpi reconnait les Veganautes...   Dans la salle nous avons constaté que nous étions plus nombreux qu’on ne l’aurait cru. Et c’est tant mieux ; nous étions plus d’une centaine. Forts d’un nouveau badge chacun acheté au stand L214 à l’entrée, nous nous sommes confortablement installés, appareil photo*, cahiers de notes et stylos en main. Go Vegan !butin vegan Lire la suite